Le réseau/The Network

En juin 2016, à l’issue du colloque « Sexologies européennes / European Sexologies » tenu à Toulouse, un réseau international de recherche sur l’histoire européenne de la sexologie a été fondé avec tou.te.s les participant.e.s. La sexologie est, comme à l’origine du terme, à entendre au sens large comme l’ensemble des savoirs savants sur la sexuation et la sexualité, et l’histoire n’est pas une discipline exclusive puisque des anthropologues, philosophes, psychologues sociaux, sociologues et sexologues historiens sont présents aux côtés des historien.ne.s.

Le réseau poursuit plusieurs objectifs :

  • promouvoir une histoire de la sexologie qui inclut les femmes et le genre.
  • favoriser la comparaison des contextes nationaux ou des aires culturelles dans lesquels des traditions sexologiques prennent forme.
  • étudier les circulations transnationales, les traductions et les appropriations des concepts, des publications ou des pratiques.
  • favoriser les échanges entre les chercheur.e.s aux moyens de journées d’étude, de colloque, d’ateliers, de professeur.e.s invité.e.s, de thèses en cotutelle.
  • contribuer à élaborer une éducation sexuelle égalitaire.

Ce réseau, qui rassemble des chercheur.e.s individuel.le.s ou des équipes, se dotera, si les financements le permettent, d’une plateforme collaborative où seront librement accessibles :

  • des outils de la recherche (tels que bibliographies, chronologies, notices biographiques, glossaire)
  • des sources numérisées
  • des dossiers thématiques

Il a déjà donné lieu à plusieurs rencontres et plusieurs autres sont d’ores et déjà prévues dans les mois à venir (voir les rubriques événements, publications, appels, etc.) .

***

In June 2016, at the end of the conference “European Sexologies” held in Toulouse, an international research network on the European history of sexology was founded with all participants. Sexology is, as in the origin of the term, to be understood in a broad sense as the whole of scholarly knowledge on sexuation and sexuality, and history is not an exclusive discipline since anthropologists, philosophers, social psychologists, sociologists and historical sexologists are present alongside historians.

The network has several objectives:

  • to promote a history of sexology that includes women and gender.
  • to promote the comparison of national contexts or cultural areas in which sexological traditions take shape.
  • to study transnational circulations, translations and appropriations of concepts, publications or practices.
  • to promote exchanges between researchers through study days, colloquia, workshops, visiting professors, and co-tutored theses.
  • to contribute to the development of egalitarian sexuality education.

The network, which brings together individual researchers or teams, will, if funding permits, create a collaborative platform with:

  • research tools (such as bibliographies, chronologies, biographical notes, glossaries)
  • digitized sources
  • thematic files

It has already given rise to several meetings and several others are already planned in the coming months (see the sections on events, publications, calls, etc.).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search