L’apport de Françoise d’Eaubonne au mouvement antipsychiatrique et à la sexologie moderne.

CG2Françoise d’Eaubonne (1920-2005) est une auteure qui accède à la notoriété en 1947 grâce au prix des lecteurs Julliard reçu pour son roman historique Comme un vol de Gerfauts1. Révélée au féminisme par la lecture du Deuxième Sexe2, elle publie dans la foulée Le Complexe de Diane, Erotisme ou féminisme3. Ce livre paru en 1951 est le premier d’une série consacré aux thématiques de genre puisqu’elle publie ensuite Eros noir4Eros minoritaire5Histoire et actualité du féminisme6Le féminisme ou la mort7Les femmes avant le patriarcat8Histoire de l’art et lutte des sexes9 et Ecologie féminisme révolution ou mutation10.

Féministe radicale, elle est favorable à une destruction totale des codes de la famille et ses conclusions mettent l’accent sur la bisexualité originelle des individus : « Une notion qui semble définitivement reçue est, en tous cas, celle de la bisexualité originelle de l’être humain11».Co-fondatrice du Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire (FHAR) en 1971, Françoise D’Eaubonne contribue notamment à l’annulation du congrès de psychiatres de San Remo ayant pour thème l’homosexualité. Proche de Gérard Hof, l’auteur du livre Je ne serai plus psychiatre12 ; elle milite activement contre la psychiatrie. Dans la continuité des travaux de Magnus Hirschfeld, dont par ailleurs elle se revendique, Françoise D’Eaubonne est également l’autrice d’un essai inédit intitulé Travestis ou transvestisme13.Nous nous intéresserons à son apport à la sexologie moderne et à son combat contre la psychiatrie notamment dans les années 1970.

  1. Eaubonne Françoise d’, Comme un vol de Gerfauts, Paris, Julliard, 1947. []
  2. Beauvoir Simone de, Le Deuxième Sexe, Paris, Gallimard, 1949. []
  3. Eaubonne Françoise d’, Le Complexe de Diane, Erotisme ou féminisme, Paris, Julliard, 1951. []
  4. Eaubonne Françoise d’, Eros noir, Paris, Le Terrain vague, 1962. []
  5. Eaubonne Françoise d’, Eros minoritaire, Paris, Balland, 1970. []
  6. Eaubonne Françoise d’, Histoire et actualité du féminisme, Paris, A. Moreau, 1972. []
  7. Eaubonne Françoise d’, Le féminisme ou la mort, Paris, Pierre Horay, 1974. []
  8. Eaubonne Françoise d’, Les femmes avant le patriarcat, Paris, Payot, 1977. []
  9. Eaubonne Françoise d’, Histoire de l’art et lutte des sexes, Paris, Ed. La Différence, 1978. []
  10. Eaubonne Françoise d’, Ecologie féminisme révolution ou mutation, Paris, ATP, 1978. []
  11. Eros minoritaire, Paris, Balland, 1970, pp 285. []
  12. Hof Gérard, Je ne serai plus psychiatre, Paris, Stock, 1976. []
  13. IMEC, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe, Fonds Françoise d’Eaubonne, ABN 23.5, Travestis et transvestis. []

Caroline Goldblum

Caroline Goldblum, doctorante en histoire contemporaine à l’université de Toulouse Jean Jaurès (FRAMESPA) sous la direction de Sylvie Chaperon : « Françoise d’Eaubonne : une intellectuelle dans le XXème siècle ». Publication : « Françoise d’Eaubonne (1920-2005) : une féministe héritière de Simone de Beauvoir » dans Le Magazine Littéraire, mars 2016.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 30/05/2016

    […] Caroline Goldblum : L’apport de Françoise d’Eaubonne au mouvement antipsychiatrique et à la sexologie moderne. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.