Appel à articles : La sexologie à l’heure de la Guerre froide

L’historiographie de la Guerre froide est aussi ancienne et riche que la Guerre froide elle-même. Elle a d’abord été une histoire « par le haut », où les Etats, les politiques étrangères, militaires, diplomatiques et de renseignement tenaient le premier rôle. Elle s’est attachée à explorer les origines et les responsabilités, les « temps chauds » et les « points chauds » au Nord comme au Sud. Avec la chute du mur, la manne archivistique s’est multipliée, surtout à l’Est, mais aussi à l’ouest avec la déclassification de documents de la CIA, renouvelant les recherches et hypothèses.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.